Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2010 6 16 /01 /janvier /2010 13:33
Quand un touriste demande à un habitant de la CCPLD pourquoi il ne se baigne pas, il répond toujours que c'est parce que l'eau est trop froide pour lui. En fait, la vérité c'est que l'eau est tellement polluée qu'avant de tremper les pieds, il doit enfiler sa combinaison étanche NBC (utilisée pour la guerre Nucléaire Bactériologique chimique) .

Pour le Nucléaire, des gens ont construit il y a longtemps une centrale dans les monts d'Arrée, puis un jour ils sont partis et ils ont tout laissé à l'abandon. Le coeur du réacteur va rester actif pour encore quelques millions d'années donc y'a pas le feu au lac. Faire un coffrage en béton comme à Tcherno coute trop cher. Maintenant, les batiments tombent en ruine et le site est utilisé comme aire de jeux pour les enfants.

Pour le Chimique, il y a l'agriculture intensive avec les engrais azotés, les pesticides...tout ça est bien connu.

Pour le Bactériologique, il y a l'assainissement collectif. En effet, le tout collectif a vite montré ses limites. En sortie de stations d'épuration, il faut rejeter les effluents plus ou moins traités.  Et puis, des fois c'est comme les poubelles, ça déborde et le jus des stations d'épuration part directement à la rivière. D'ou l'intérêt de bien porter sa combinaison NBC pour aller ramasser les coquillages. Pour manger ces derniers, vérifier que l'on a bien à jour ses certificats de vaccin contre la plupart des agents pathogènes connus. Il y a aussi les boues toxiques d'épuration qu'il faut envoyer à Brest pour les faire bruler (merci à la population Brestoise de sa générosité).

Bref, sur le territoire de la CCPLD, il y a un taux de pollution élevé et constant depuis de nombreuses années. Mais, alors que font les élus depuis tout ce temps ? Et bien, ils répondent que c'est comme pour le chômage, avec la pollution, on a tout essayé. En effet nos braves élus ont tout essayé, surtout ce qui ne marche pas. Il y a bien eu un espoir fugasse quand la mairesse UESR29 de Logonna-Daoulas, Françoise Péron a déclaré : "Je me propose d'être une commune pilote pour la mise en place de solutions alternatives et innovantes dans le domaine de l'assainissement". Et elle a décidé de mettre en place une station d'épuration sur sa commune (voir un précédent article). Sans commentaire.

Pour les solutions alternatives, il faudra repasser. La CCPLD interdit toujours les toilettes sèches dans son règlement du spanc malgré une réglementation qui les autorise. Son président, J-F Jaouanet fait dépenser par la collectivité des sommes folles en frais d'avocat pour défendre bec et ongles son point de vu personnel anti toilette-sèches devant le tribunal administratif.

Et l'assainissement non collectif dans tout ça ? Michael Moore dans son film 09/11 a bien montré comment G. Doubiou Bush avait berné le peuple Américain pour envahir l'Irak et faire passer le "Patriot Act". Dans une mesure infiniment moindre, la CCPLD a suivi le même exemple. Comme, on était incapable de résoudre le problème de la pollution et pour masquer son incurie, on a fait croire que le responsable de la pollution c'était la population avec son assainissement non collectif pas aux normes. On a commencé par culpabiliser la population puis on a mis en place des mesures de plus en plus coercitives qui vont bien au-delà de ce que la loi autorise. Le pourcentage d'installations d'anc polluantes est faible, probablement autour de 10 % du parc. La CCPLD n'a strictement rien prévu pour aider à la réduction effective des points noirs, surtout parmi les foyers qui ne disposent pas des 10 ou 15 000 €uros nécessaires.

Enfin, la CCPLD dispose d'un budget de propagande illimité. Elle pourra affirmer (presse locale toutou, Elorn magazine...) que les élus ont tout mis en oeuvre mais que la faute revient aux gens qui ont des installations d'assainissement non conforme, aux toilettes-séchistes, aux récalcitrants...

Partager cet article

Repost 0
Published by Le guignol
commenter cet article

commentaires