Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2009 4 01 /10 /octobre /2009 18:35
La communauté de communes du Pays de Landerneau Daoulas applique avec hystérie son interprétation de la réglementation et impose à plus de 3000 foyers une dépense comprise entre 10 000 et 20 000 euros. Elle est parfaitement incapable de prouver que ces 3000 foyers occasionnent une nuisance et une pollution. Il est possible que peut-être un jour il y ait éventuellement un risque donc je vous ordonne de payer.
Pour le financement, le président socialiste de cette communauté de communes, Jean-françois Jaouanet dit que les usagers n'ont qu'à se débrouiller. Il sait très bien que la plupart des foyers ne sont pas en mesure de rembourser le PTZ à moins de remplir un dossier de sur-endettement. De plus, le ptz sera refusé dans bon nombre de cas. L'ANAH est une coque vide en quasi-faillite qui n'accorde aucune aide.

Il n'y aura pas un sous pour l'assainissement non collectif qu'on se le dise.

Pourtant les élus de la CCPLD dépensent sans compter l'argent du contribuable. La communauté de communes dépense sans compter des millions d'euros dans toutes sortes de projets immobiliers au bénéfice d'intérêts privés mais pour l'anc, zéro. Le maire d'une commune de 186 habitants appartenant à la CCPLD a engagé des dépenses pharaoniques pour faire une maison du peuple mais pour l'anc,toujours zéro.

Le collectif CCPLD demande la prise en charge à 90 % des dépenses d'assainissement non collectif comme cela a été fait pour l'assainissement collectif. En attendant, nous invitons les usagers à refuser de se mettre aux normes.

Partager cet article

Repost 0
Published by collectif habitants CCPLD
commenter cet article

commentaires